Translate

vendredi 23 décembre 2016

*UN CONTE DE NOEL*...


Le témoignage de l'âne
« Sous un abri précaire, on avait dressé une mangeoire et étalé une litière pour les bêtes des clients de l'auberge. C'est là qu'on m'attacha à côté d'un bœuf qu'on venait de dételer d'une charrette. […] Les voyageurs refoulés par l'aubergiste avaient envahi la grange. Je me doutais bien qu'on ne me laisserait pas longtemps en paix. Bientôt en effet un homme et une femme se glissèrent dans notre étable improvisée. L'homme, une sorte d'artisan, était assez âgé. […] Il rassembla la paille des litières et le foin des rateliers pour confectionner entre le bœuf et moi une couche de fortune où il fit étendre la jeune femme. […] Quand je me suis réveillé, j'ai senti qu'un grand changement avait eu lieu, non seulement dans notre réduit, mais partout, et même, aurait-on dit, dans le ciel dont notre misérable toiture laissait paraître de scintillants lambeaux. […] Que s'était-il passé ? Presque rien. On avait entendu, sortant de l'ombre chaude de la paille, un cri léger, et ce cri ne venait à coup sûr ni de l'homme, ni de la femme. C'était le doux vagissement d'un tout petit enfant » (Michel Tournier, Gaspard, Melchior et Balthazar, 1980).






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire